Roman - Page 6

Publié le par Camille Butterfly


Une grande claque me remet sur terre.

— Allez, on se réveille… aujourd’hui, on va être gentille…

Six heures du matin, une infirmière me secouait violemment pendant qu’une autre blouse blanche au masculin me détachait et m’enveloppait dans une camisole. La cervelle embuée, j’avais du mal à gober les mots.

—… dans le parc… en plus, il fait beau…

Ça tombe bien, cette pièce sans fenêtre me donnait des envies de meurtre. Ils me transplantent sur un brancard et me poussent dans les entrailles de l’hospice jusqu’à une chambre déjà occupée. Un lit m’attend au milieu, ils m'installent dessus, puis se sauvent aussi vite qu'ils sont arrivés. Une jeune femme assez belle, assise sur le seul fauteuil, se balance d’avant en arrière en fredonnant des mélopées basiques. Je m’approche, histoire de redonner vie à mes pieds engourdis. D’un coup, elle explose en beuglements affolés et se frappe la tête des mains frénétiquement.

— C’est son fauteuil, faut pas lui prendre !

En cherchant l’origine de cette phrase, je découvre une autre femme plus vieille, peut-être dans la cinquantaine, debout, coincée derrière la porte. Elle a l’air en pleine possession de son esprit, si ce n’est ses yeux ronds anormalement ailleurs, peut-être serai-je comme elle à son âge ?

— C’est son fauteuil, faut pas lui prendre !

— Ça va, j’ai compris !

C’est dommage, il était devant la fenêtre, j’aime bien les fenêtres.

— C’est son fauteuil, faut pas lui prendre ! Elle continuait avec insistance sans envie de s'arrêter.

Cette fois, elle me tapait sérieusement sur les nerfs, je décidai de lui bondir dessus en criant comme une sauvage, si je suis folle autant jouer le rôle qu'on m'a attribué. Terrorisée, elle s’écroula sur le sol. Mince ! Elle fait une syncope. J’y suis peut-être allée un peu fort, au moins elle me laissera tranquille. Des blouses blanches accourent pour sauver la situation tandis que l’on me sort pour me mettre à l'écart et m'isoler du lieu du drame.


Publié dans Roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article